CPK élevée et fatigue : que faut-il savoir ?

La créatine phosphokinase ou la CPK est une molécule composée essentiellement d’aminoacides présente dans le corps humain et qui permet la distribution de l’énergie vers les divers organes. Quelques fois, il peut arriver que la quantité de cet enzyme dépasse la normale. Cette situation peut avoir plusieurs conséquences sur l’organisme. Une quantité de CPK élevée peut-il provoquer la fatigue ? CPK élevée et fatigue : Voici les détails pour mieux comprendre cette question.

CPK élevée et fatigue : quel lien ?

Une CPK élevée est le résultat d’une atteinte ou d’un traumatisme cardiaque, cérébral ou musculaire. Cela indique que le métabolisme de l’énergie dépasse la normale. Le nombre normal pour les hommes varie de 0 à 195 UI/L. Celui des femmes est compris 0 à 170 UI. Cette situation, implique un travail excessif du dispositif métabolique.

Ce qui peut épuiser l’organisme. Ainsi, lorsque le taux de cette substance est trop important dans votre corps, vous pouvez ressentir de la fatigue surtout au cours de la réalisation de vos tâches quotidiennes.

Une CPK élevée et fatigue sont donc liées. Il est à noter que ce n’est pas le seul effet qu’une CPK peut avoir sur l’organisme. Il est possible aussi de ressentir des douleurs au niveau des muscles.

Si vous ressentez ces malaises, il vaut mieux chercher à voir un spécialiste de la santé afin de vous aider à ramener votre CPK à la quantité normale. Ce dernier pourra vous soumettre à des examens pour avoir une idée de ce qui cause cette anomalie afin d’agir sur le CPK élevée et fatigue.

Comment faire descendre le taux de la CPK ?

Pour vous permettre de ramener votre CPK au taux qu’il faut, il faut vous attaquer à la source du problème. En effet, l’élévation de cette substance dans le corps est toujours provoquée par un traumatisme des muscles, une atteinte du cœur ou du cerveau.

Il faudra donc chercher à soigner le mal à la base de la production accrue de la créatine phosphokinase pour pouvoir la baisser. C’est pourquoi, vous devez forcément voir un médecin pour qu’il établisse un diagnostic en bonne et due forme. Les traitements qu’il vous prescrira dépendront de la nature des dysfonctionnements dont vous souffrez.

Il est important de noter que les médicaments tels que l’ampicilline, l’amplotéricine B, l’aspirine, la warfarine, l’héparine, le clofibrate, la morphine, le furosémide, la dexaméthasone augmentent le niveau de CK. Par conséquent, ils ne doivent pas se trouver dans vos traitements.

En plus des traitements du professionnel de santé, il faut avoir une bonne alimentation pour optimiser la diminution de cette substance. Privilégiez les aliments qui ont la réputation de diminuer le cholestérol. Cela permettra de prendre soin de votre cœur.

En mangeant tous les jours de l’ail, vous pouvez réussir à stabiliser le CPK élevée et fatigue

. Riche en de l’allicine, c’est une épice qui favorise le bon fonctionnement du cœur. Son usage contribue à réduire le cholestérol et à empêcher l’obstruction des artères.

Prenez des infusions de Ginkgo biloba, le Ginseng. Cela nettoiera vos artères. Vous pouvez aussi vous traiter avec des compléments alimentaires à base de vitamines C et A, de magnésium, d’omégas 6 et 3. Vous trouverez ces différents nutriments également dans divers aliments.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.