Faut-il manger le surimi pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, pour assurer la bonne santé de la mère et du fœtus, il est conseillé d’éviter la consommation de certains aliments. Parmi ces aliments interdits, figurent les produits de mer comme les fruits, poissons crus. Peut-on consommer le surimi enceinte ? Ou fait-il parti des aliments déconseillé ? La réponse, dans cet article.

Surimi : c’est quoi ?

Le surimi est un mets cuit d’origine japonaise réalisé à base de chair ou pâte de poisson. En d’autres termes, c’est du poisson haché. Généralement, pour fabriquer du surimi, on utilise des poissons sauvages de haute mer. Les poissons sont capturés puis étêtés et vidés. Ensuite l’on récupère la chair pour fabriquer la pâte. Ensuite, la pâte est conservée à une température très basse de moins 30°C. En France, les espèces de poissons couramment utilisées sont : le merlan bleu, le colin d’Alaska et la brume, etc. Présenté en forme de bâtonnets, tranche, râpé, etc., le surimi est composé de 30% de chair ou pâte de poisson. On y retrouve d’autres ingrédients tels que :

  • L’eau
  • Blanc d’œuf
  • La Fécule de pomme de terre ou amidon de blé transformé
  • L’huile de colza
  • Des arômes additifs et colorants
  • Du sel
  • Paprika pour sa couleur
  • Les stabilisants

La pâte de poisson ajouté aux ingrédients est amenée au four et permet d’obtenir un produit transformé prêt à être consommé. Cet aliment obtenu est riche en éléments nutritifs avec très peu de gras. Il contient notamment des glucides, vitamines, fibres, lipides, sodium, etc.

Est-ce qu’il est conseillé de manger du surimi enceinte ?

Bien que le surimi soit un aliment cuit, il n’est pas sans danger sur la santé des femmes enceintes. Etant donné qu’il est fabriqué à base de poisson de mer, il est possible qu’il contienne la listeria. En effet, la listeria est une bactérie que l’on retrouve dans la plupart des produits de mer crus. Elle se développe à basse température. Juste après la capture des poissons de mer, la pâte obtenue est conservée à la température de moins 30°C. Durant cette période de conservation, les bactéries de type listeria peuvent se développer. Ces bactéries peuvent causées la listériose chez la femme enceinte. Il est bien possible que la mère contamine le fœtus par la listériose. La consommation de surimi enceinte peut également entraîner des complications graves comme une fausse-couche, un accouchement prématuré. Il est aussi possible que d’autres maladies telles que la méningite ou encéphalite surgissent et se transmettent au nouveau-né. Il est donc conseillé aux femmes d’éviter de prendre du surimi enceinte. Il en est de même pour les produits de mer crus (fruits, poissons, etc.). Ces derniers peuvent causer en plus de la listériose, une toxoplasmose chez la femme enceinte.

Comment consommer sans danger le surimi enceinte ?

Comme nous le savons, les femmes enceintes ont des envies étranges. Pour cette raison, l’envie irrésistible de goûter au surimi enceinte peut survenir.  Dans ce cas, il est possible de consommer du surimi. Le fait que le surimi soit cuit, cela réduit le risque de développement de la bactérie de type listeria. En effet, ces bactéries ne résistent pas à une température de +4°C. Toutefois vous devez être prudent afin d’éviter toute contamination. Avant de consommer le surimi, nous vous conseillons de vérifier au prime abord la date de péremption. Assurez-vous également que le surimi est certifié par la norme NF V 45-068 (2002). Cette norme donne une garantit sur la composition du produit, les conditions de fabrication et de communication. Il est fortement conseillé de consommer le surimi juste après l’ouverture du paquet. La consommation de surimi enceinte est déconseillée pour les femmes qui souffrent d’hypertension à cause de la teneur en sel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *