La Thalassophobie: qu’est ce que c’est?

La phobie persistante et excessive des eaux profondes est un mal qui touche une grande proportion de la population mondiale. Cette peur déraisonnable des mers ou océan  appelée  thalassophobie  provoque chez des individus  des crises d’anxiétés ; de palpitations cardiaque, d’étourdissements très traumatisantes. Nous vous proposons de découvrir dans cet article toutes les informations nécessaires à savoir sur cette phobie.

Thalassophobie : Définition

D’origine grecque, le mot thalassophobie formé de thallata (mer) et phobie (peur) traduit une grande peur persistante de la mer, de l’océan ou encore de grand lacs. C’est une phobie intense que des individus développent face aux vagues, aux eaux profondes, aux bateaux et aux espèces marines.  Cette peur permanente et irrépressible  empêche donc les sujets souffrants de ce mal à  nager ou à voyager en mer.

Différence entre la thalassophobie et l’aquapbobie

Il faut comprendre que la thalassophobie se différentie de l’aquaphobie. Cette dernière  signifie la peur de l’eau alors que la phobie thalassophobique implique la peur des plans d’eau sombres très vastes, très profondes et donc dangereux. C’est donc ce qui se cache dans les profondeurs  des plans d’eaux vastes et sombres  qui semble provoquer la peur intense

Thalassophobie : origines ou causes

Les facteurs pouvant être à l’origine de la peur de la mer, de l’océan et des grand lacs sont nombreux :

Les superstitions ou la méconnaissance des animaux aquatiques

Ce mal peut donc être  psychologique. Des personnes ayant lu et entendu de nombreuses fois des histoires traumatisantes en rapport avec  la mer  peuvent développer inconsciemment cette phobie. L’ignorante des espèces aquatiques peut donc très bien alimenter cette phobie permanente.

La peur des espèces marines, les monstres marins ou les chimères

Pour plusieurs personnes, il existe sous les océans et les mers plusieurs espèces dangereuses qui s’y cachent. Cette peur alimente donc la thalassophobie

La peur de nager sans voir ses membres surtout les pieds

Ne pas voir tous ses membres du corps pendant la nage combiné à la présence des animaux ou des monstres sous la mer  crée une grande peur chez certaines personnes qui finisse par fuir les eaux profonde

Les expériences vécus en rapport avec l’eau peuvent provoquer la thalassophobie

Le passé arrive souvent à influencer notre présent. Ainsi donc, des personnes ayant vécus des expériences dangereuses dans la mer ou l’océan peuvent garder les séquelles pendant longtemps. Etre traumatisé par une vague très forte ou une chose quelconque pendant la nage peut être à l’origine de la thalassophobie

La thalassophobie, un mal qui peut se transmettre génétiquement de l’ancêtre aux descendants

La phobie des mers ou océans peut être transmis génétiquement. Toute personne ayant eu un parent qui a développé cette phobie est donc susceptible de la manifester.

L’éducation reçue

Cohabiter  avec une personne ou un parent influent qui  avait peur de la mer ou de l’océan peut également nous impacter et nous emmener à développer à notre tour la thalassophobie. Vivre avec un adulte considéré comme influent, courageux ou intelligent qui souffre de cette phobie peut être l’origine de cette peur des eaux profondes chez certains individus. Les mises en garde permanente d’un proche ou d’un adulte en rapport avec les dangers liés à la mer, à l’océan ou aux grand lacs sont aussi des facteurs de risques.

Pour les experts, les principales raisons de cette phobie sont surtout liées  aux facteurs génétiques et aux expériences traumatiques.

Manifestation et symptômes de la thalassophobie

Le sujet atteint de la phobie des plans d’eaux manifeste des signes physiques et émotionnels  une fois en contact direct (face à l’océan ou à la mer, devant la plage, dans un bateau, par avion et au-dessus d’un plan d’eau) ou indirect (images, vidéos des mers ou océans)  avec l’élément de sa phobie.

Les symptômes physiques de la thalassophobie :

  • Essoufflement
  • Forte transpiration
  • Respiration plus rapide accompagnée de palpitations cardiaques
  • Nausée, vertiges et étourdissements

Les symptômes émotionnels de la phobie des eaux profondes:

Ici le sujet se sent très anxieux, il est  débordé, dépassé par la situation et exprime le besoin de fuir ou de s’échapper. Pour lui, il est sur le point de vivre un grand malheur.

Thalassophobie : comment la diagnostiquer ?

Il existe deux manières pour faire le diagnostic de cette phobie.

La façon la plus rapide pour savoir si vous trainez la thalassophobie est de faire un test sur internet ou un test en ligne. Ainsi, vous n’aurez besoin que d’une connexion internet pour faire votre test à domicile. Ce test consiste à visualiser des photos ou vidéo pouvant déclencher la phobie.  Au cas où cela ne vous convient pas, vous pouvez choisir de réponde à un quiz qui vous permet  d’évaluer la gravité du mal.

La seconde façon  de faire le diagnostic est de vous rendre dans un centre de santé pour faire consulter par un spécialiste (un psychologue, un psychiatre ou un médecin). C’est la façon la plus formelle de faire le diagnostic.  Le spécialiste pourra mesurer la persistance, la fréquence, la proportion, l’intensité…  de la phobie à partir de quelques questions.  Ce type de test permettra également de comprendre si votre peur est liée à un trouble de stress post-traumatique.

Traitement de la thalassophobie

Pour traiter la phobie des eaux profondes, les spécialistes sont souvent recours à deux techniques

La première consiste à exposer l’individu souffrant de la thalassophobie à l’élément déclencheur de la peur. Cette exposition peut être direct ( dans ce cas, le sujet est mis directement en contact physique avec  l’élément  de peur c’est-à-dire dans la vie réelle) ou indirect ( dans ce cas on parle d’exposition virtuelle ou imaginaire. L’exposition direct ou in vivo à tendance à être plus efficace, mais dans la plupart des cas les personne abandonne très vite le traitement.  En cas d’abandon de l’exposition in vivo, le sujet sera soumis à l’exposition virtuelle qui est aussi efficace pour le traitement de la phobie des mers, des océans, des grand lacs.

La seconde manière de traiter la phobie des eaux profondes consiste à faire appel à des techniques de relaxation profondes pour une restructuration cognitive et une désensibilisation systématique. Dans ce cas l’exposition sera progressive.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.