Utérus contractile : quels sont les traitements efficaces ?

Les petites contractions chez la femme enceinte sont parfaitement normales. Cependant, l’intensification de ces dernières peut causer des inquiétudes. On parle alors de l’utérus contractile qui peut générer de grands dégâts sur la santé. Qu’est-ce que c’est que l’utérus contractile ? Quelles en sont les causes ? Comment le traiter efficacement ? Découvrez dans cet article toutes les informations utiles sur cette affection de l’utérus.

Qu’est-ce que c’est que l’utérus contractile ?

L’utérus est un organe du corps de la femme constitué d’un muscle doux et lisse. Il se resserre, se contracte automatiquement au cours d’une grossesse. Les contractions surviennent généralement à partir du quatrième mois de la grossesse en causant au passage de petites douleurs. La durée maximale de contraction de l’utérus varie entre une demi-minute et une minute précisément.

À l’inverse, l’utérus contractile apparaît plus fréquemment et engendre un nombre important de contractions par jour. C’est, en réalité, le fruit d’un dysfonctionnement de l’organisme qui enclenche ces contractions à partir de la 16e semaine de grossesse. Par ailleurs, vous devez être attentive à votre environnement et à tous les changements au niveau de la grossesse afin de détecter au plus vite des signes de l’utérus contractile.

Comment reconnaître un cas d’utérus contractile ?

Une confusion se fait très souvent entre les mouvements de l’enfant dans le ventre et les contractions. Ces mouvements sont généralement similaires, mais très différents. En effet, l’utérus contractile se manifeste par des convulsions et un durcissement du ventre pendant un court instant. Les contractions sont d’abord très douloureuses et se produisent ensuite au moins une dizaine de fois par jour. Toutefois, la douleur est complètement inexistante chez certaines personnes.

Il faut alors se baser sur la fréquence des contractions ou se rapprocher d’un spécialiste pour avoir le cœur net. La sage-femme ou le gynécologue procédera à un monitoring pour comptabiliser les contractions et leurs intensités sur une durée déterminée. Cela permet plus facilement de distinguer les symptômes de l’utérus contractile. En outre, parvenir rapidement à faire la différence peut être salutaire, car une inaction peut causer un accouchement hors terme ou prématuré.

Quelles sont les causes de l’utérus contractile ?

L’utérus contractile ne survient pas de façon anodine. Il se produit lorsque la future mère fait de grands efforts. Ainsi, la réalisation excessive des travaux domestiques, le port d’objet lourd peuvent fragiliser l’utérus et créer un utérus contractile. Les longs voyages, le stress et les entraînements intensifs sont également source de cette pathologie.

De même, l’utérus contractile peut être occasionné par une infection chez la femme. D’un côté, ce dysfonctionnement est causé par une augmentation du volume de l’utérus. Cela est dû à un accroissement bébé dans l’utérus. D’un autre côté, la survenance de ces contractions peut provenir d’une préparation du corps à l’accouchement.

Comment traiter efficacement l’utérus contractile ?

De nombreuses méthodes de traitement permettent de traiter l’utérus contractile et de réduire les contractions.

Se reposer

En cas d’utérus contractile, le repos constitue le meilleur remède. Il est primordial pour la future mère de prendre un maximum de repos. Vous devez limiter les activités physiques, les trajets répétés en voiture et les situations pouvant causer de l’anxiété. À vrai dire, un alitement est fortement recommandé. Lorsque cela est impossible, vous pouvez ménager votre temps et prendre deux heures de repos par jour. L’organisme peut ainsi récupérer complètement. Ce qui peut faire beaucoup de bien à vous et à votre bébé.

Faire de l’exercice

L’exercice physique est promptement recommandé pendant le déroulement de la grossesse. Néanmoins, l’exercice physique intense n’est pas autorisé pour soulager l’utérus contractile. Vous devez privilégier des exercices souples comme le yoga. L’objectif est de réussir à vous détendre suffisamment pour décontracter les muscles. Vous pouvez également écouter de la musique douce ou faire de la méditation pour mieux vous déstresser.

Recourir à un spécialiste

L’autre façon de traiter l’utérus contractile est de faire appel à un spécialiste de la santé, un gynécologue de préférence. Le spécialiste pourra au plus vite vous examiner afin de vérifier l’état du col de l’utérus. Il peut vous prescrire des médicaments pour limiter les contractions de l’utérus. Il s’agit essentiellement des antispasmodiques, des tocolytiques. Le professionnel de la santé peut aussi recommander l’achat des corticoïdes pour faciliter la maturation du fœtus. Cela peut permettre de réduire les risques d’un accouchement prématuré.

4.5/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.